Official website of the Pays d’Angoulême Tourist Office
Tél. +33 (0)5 45 95 16 84
You are here: > > > Le festival de la Bande Dessinée d'Angoulême

Le festival de la BD d'Angoulême

Festival International de la Bande Dessinée à Angoulême du 25 au 28 janvier 2018 !

Grand Prix du festival d'Angoulême 2017 : COSEY
16295895 1268793019870097 730456092 nPlancheA 170769

Né le 14 juin 1950 en Suisse, Cosey, de son vrai nom Bernard Cosendai, entame sa carrière à la fin des années 1960 auprès de son compatriote Derib, auteur de la série Yakari...
Sa biographie

Manifestation bédéphile la plus importante au monde, le Festival de la BD d'Angoulême accueille près de 6000 professionnels de la bande dessinée du monde entier (dessinateurs, auteurs, maisons d'édition...) ! et plus de 220 000 visiteurs chaque année dans plus de 20 sites différents sur la ville d'Angoulême !

Cette édition 2018 riche en diversité mettra le manga à l'honneur avec la présence de 2 célèbres mangakas : Naoki Urasawa, le maître du polar japonais et Hiro Mashima, le créateur de la série Fairy Tail, sans compter une exposition hommage à Osamu Tezuka. Et pour tous les amoureux d'une BD classique ou contemporaine, des expositions et des rencontres autour des univers de Cosey, Alix, Emmanuel Guibert, Marion Montaigne et Titeuf.
Réservez dès à présent votre immersion dans le monde de la bande dessinée !

Billetterie en vente à l'Office de Tourisme du Pays d'Angoulême ! Du 16 au 29 décembre 2017, tarifs préférentiels pour les détenteurs d'une carte de bibliothèque sur le réseau  des médiathèques du Grand Angoulême et sur le réseau Papillon lecture : 10€ le pass 1 jour adulte (au lieu de 16€ en pré-vente et 19€ sur place) - 5€ le pass 1 jour pour les 10/17 ans (au lieu de 11€ en pré-vente et 19€ sur place). Tarif préférentiel non valable le samedi !


EXPOSITIONS DU FESTIVAL 2018 :
- COSEY, UNE QUETE D'EPURE. Depuis plus de 40 ans, les personnages de Cosey sillonnent le monde à la découverte d’eux- mêmes. Elu Grand Prix du Festival en 2017, l’auteur suisse nous emmène une fois de plus en voyage, en quête de sens, dans l’exposition qui lui est consacrée à l’Hôtel Saint-Simon. La rétrospective consacrée à Cosey dévoilera au public plus d’une centaine d’originaux et de documents exceptionnels qui retracent la singularité de l’oeuvre d’un grand auteur voyageur. Hôtel Saint Simon
- ALIX - L'ART DE JACQUES MARTIN. Le Festival met à l’honneur Jacques Martin (1921-2010) et son héros Alix, qui fêtera ses 70 ans en 2018. Retour en images sur l’esthétique et les sources d’un auteur emblématique de l’âge d’or franco-belge.
L’exposition qui lui rend hommage constitue la première grande rétrospective consacrée à l’art de Jacques Martin, et plus précisément aux années 1948-1988, pendant lesquelles l’auteur dessine et écrit seul la série. En huit étapes, à travers plus de 150 planches originales et documents rares, le visiteur découvrira les débuts du dessinateur et son entrée aux Studios Hergé, avant d’aborder la dimension esthétique de son œuvre, et notamment le perspectivisme, qui lui a permis de renouveler la narration graphique en bande dessinée. Cité de la BD
- L’ART DE NAOKI URASAWA. Grand maître du suspense, auteur acclamé par la critique et le public, Naoki Urasawa est l’un des plus passionnants mangakas contemporains. L’exposition consacrée à son oeuvre est présentée à Angoulême puis à Paris.
Cette exposition rétrospective propose de nombreux originaux, et revient sur les motifs de l’œuvre : l’obsession d’un mal sans visage et sans nom, l’art comme forme supérieure d’aspiration humaine, le dialogue entre l’Orient et l’Occident, ou encore la crainte de la résurgence de dictatures sanguinaires. Espace Franquin
- OSAMU TEZUKA, MANGA NO KAMISAMA. Une rétrospective exceptionnelle, la première du genre en Europe, est présentée à Angoulême pour saluer le mangaka mythique, l’un des auteurs de bande dessinée les plus prolifiques de tous les temps…
L’exposition présentée par le Festival retracera le cheminement de son oeuvre protéiforme avec une sélection exceptionnelle de 200 originaux. Il s’agira enfin de rendre hommage à un auteur venu au Festival en 1982 dans un relatif anonymat, quelques années avant que la bande dessinée japonaise s’exporte massivement à travers le monde. Musée d'Angoulême
- FAIRY TAIL. Créée il y a un peu plus de 10 ans, la série Fairy Tail s’inscrit dans la plus pure tradition du manga shonen. Programmée en 2018 en France, la fin de ce titre majeur édité par Pika nous donne l’occasion d’exposer ses secrets au public français.
L’occasion est donnée au Festival de vous faire découvrir ce manga et les raisons de son succès, au travers de cette exposition en cinq étapes. Au fil de la visite, une exploration du monde de Fiore vous permettra d’apprécier les somptueux décors créés par Hiro Mashima et sa créativité aussi foisonnante qu’ordonnée. Vous saurez tout des guildes et de l’usage de la magie, et suivrez les principaux arcs d’aventures que le manga propose. Présentée au Quartier Jeunesse, l’exposition en hommage à la série sera accompagnée de la venue de son auteur, Hiro Mashima ! Espace Jeunesse - Chais Magelis
- EMMANUEL GUIBERT : LE DESSIN COMME ECRITURE. Lauréat en janvier 2017 du Prix René Goscinny, qui récompense l’œuvre d’un scénariste de bande dessinée, Emmanuel Guibert s’adresse, à travers ses différents livres, à des lecteurs de tous les âges. Retour sur l’oeuvre d’un auteur chez qui l’écriture se construit simultanément en images et en mots. Vaisseau Moebius
- TITEUF.
Pour le 25ème anniversaire du garçon à la mèche blonde, le Festival met Titeuf à l’honneur. L’occasion d’une rétrospective sur un quart de siècle traversé par Titeuf avec la même turbulence qu’à ses débuts !
Présent à Angoulême, l’auteur accompagnera en outre l’exposition en animant une Master class express en public le dimanche 28 janvier à 10h30, à l’Espace Franquin. Parvis de l'Hôtel de Ville
- SONNY LIEW :
L’exposition consacrée à ce véritable prodige singapourien reviendra sur une oeuvre étonnante qui s’impose d’emblée comme un classique, et sur les influences variées de son auteur – le maître Tezuka, mais aussi les grands auteurs de comics américains, au premier rang desquels Steve Ditko, le créateur de Spider-Man. Une exposition à ne pas manquer, qui sera accompagnée de la venue de l’auteur à Angoulême. Caves du Théâtre d’Angoulême
- MARION MONTAIGNE RAMENE SA SCIENCE :
Pour présenter l’œuvre drolatique de cette artiste amatrice de jeux de mots et d’éprouvettes, quel meilleur lieu que l’Alpha, la nouvelle médiathèque d’Angoulême, avec son architecture high tech et ses airs de labo secret… ? Le rendez-vous est donc donné en janvier, en compagnie bien sûr du Professeur Moustache et de ses démonstrations ludo-scientifiques ! L'Alpha
-
GILLES ROCHIER : FAUT TENIR LE TERRAIN.
Depuis 1996, Gilles Rochier développe une œuvre largement autofictionnelle, ancrée dans des paysages urbains. S’il évolue en tant que personnage, les questionnements sur le rapport à soi et aux autres demeurent, et l’auteur vise toujours aussi juste. Entre tracas et brimades, solidarité et vie familiale, cette exposition revient sur les motifs qui traversent l’œuvre d’un enfant de la banlieue.
A l’occasion de la sortie en 2017 de La Petite Couronne (6 Pieds sous Terre) et de Tu sais ce qu’on raconte... (Warum), cette exposition mettra en lumière les figures qui habitent l’oeuvre de l’auteur, à travers la présentation de planches originales. Espace Franquin
- SAMUEL BOULESTEIX.
Le sculpteur ré-interprète les héros classiques et modernes de la bande dessinée. Ses oeuvres sont exposées à la Chambre de Commerce et d'Industrie.
- CARMILLA, de Pascal Croci. Adaptation en bande dessinée du roman fantastique "Carmilla" de l'écrivain irlandais Joseph Sheridan Le Fanu, paru en 1872. Pascal Croci en a fait une relecture en 2016 et s'attache à dépeindre l’attirance équivoque et réciproque entre le prédateur et sa proie. Office de Tourisme Angoulême, du 23 au 28 janvier.


LES 60 ANS DES SCHTROUMPFS.
À l’occasion de l’anniversaire du peuple imaginé par Peyo en 1958, de nombreuses activités seront organisées au coeur de la ville ainsi qu’au sein du Quartier Jeunesse pendant le week-end du Festival. Les visiteurs pourront approcher quatre Schtroumpfs qui se promèneront dans les rues d’Angoulême avant d’élire domicile au Quartier Jeunesse. Lâcher de ballons, parcours balisé, ainsi que d’autres animations viendront schtroumpfer le 60e anniversaire des Schtroumpfs ! Quartier Jeunesse

RENCONTRES INTERNATIONALES à l'Espace Franquin :  Les Rencontres Internationales du Festival sont des moments privilégiés, très appréciés des festivaliers, en compagnie d’auteurs venus du monde entier. Invités exceptionnels de ces rencontres d’une durée moyenne d’une heure et demie, les auteurs sont interrogés par des spécialistes reconnus de la bande dessinée et reviennent en détail sur leur carrière, leurs travaux, leurs influences…En partenariat avec le Centre national du livre et Le Point. Programmation des rencontres

SPECTACLES au Théâtre d'Angoulême :
- Concert Ariol's show : jeudi 25 janvier à 11h30 et vendredi 26 janvier 2018 à 10h30. Tarif : 12€.
- Concert dessiné Rokia Traoré - Ruben Pellejero : vendredi 26 janvier à 21h.
Tarif : 30€.
Achat sur place au Théâtre ou par téléphone 05 45 38 61 62 ou sur www.theatre-angouleme.org.

BAL DES VAMPIRES. En 2017, Joann Sfar ressuscite sa série Petit Vampire ! Dans Le Serment des Pirates (Rue de Sèvres), premier volet d’une trilogie qui s’achèvera en 2018, l’auteur dévoile les origines de son personnage avec humour et fantaisie. Alors que la préparation du film adapté de cette série mythique se poursuit, le Festival organise un bal pour tous les petits et grands morts-vivants. Atelier costumes le matin, atelier maquillage l’après-midi, venez danser à l'heure du goûter ! Magic Mirror (Hôtel de Ville)

LE QUARTIER BD-CINE-SERIES : Le quartier BD-Ciné-Séries propose de renforcer les liens entre la bande dessinée, le 9e art mais aussi les séries télévisées. Pendant quatre jours, un lieu est ainsi dédié aux films, séries, documentaires et adaptations de bandes dessinées, parfois présentés en avant-première…
- Les aventures de Spirou et fantasio : Quelques semaines avant sa sortie au cinéma, en février 2018, le Festival diffuse en avant-première Les Aventures de Spirou et Fantasio , adapté de la bande dessinée culte du journal Spirou .
- My friend Dahmer : Jeffrey Dahmer est un serial killer américain reconnu coupable de 17 assassinats. Ancien camarade d’école du futur meurtrier, Derf Backderf a publié Mon ami Dahmer, où il fait le récit de leur enfance et de leurs parcours aux trajectoires opposées.
- Hommage à Adam West : L’acteur américain légendaire, disparu à l’été 2017, est resté dans les mémoires pour son rôle de Batman dans la célèbre série télévisée de 1966-1968. La dimension parodique de son jeu en a fait un acteur culte, auquel le Festival rend hommage en projetant des épisodes de la série.
- Sur les traces d'Arthur : Pionnier de son art, André Montpetit, dit « Arthur », enflamme l’univers de la bande dessinée québécoise de la fin des années 1960 par son trait incisif et son propos mordant. Mais son caractère indomptable le conduira à l’isolement, jusqu’à son énigmatique disparition...Des projections de séries, de films et de documentaires, ainsi que de nombreuses surprises seront aussi proposées pendant les quatre jours du Festival... Vaisseau Moebius - salle Némo


MUR PEINT PROJETE D'HERMANN, boulevard Pasteur à Angoulême : depuis décembre 2016, 16 dessins signés Hermann sont visibles à la tombée de la nuit, en format XXL. Quatre fois quatre images issues des albums emblématiques du papa de Jeremiah et de Comanche sont projetées tour à tour sur la façade réhabilitée d'une maison à deux pas des Halles.

Depuis sa création en janvier 1974, le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême est devenu le rendez-vous incontournable des amoureux de la BD. Aussi convivial que célèbre et réputé, il révèle chaque année au public foule de jeunes talentsObelix prometteurs. A l'occasion du festival de la BD se dressent des chapiteaux pour accueillir le monde la BD. Auteurs et éditeurs sont présents pour des séances de dédicaces, des rencontres et conférences. Par ailleurs, cet évènement est ouvert à tous les styles de BD... Chaque année, l'ensemble de la communauté des auteurs élit un Grand Prix via un vote en ligne. Ce Grand Prix s'il le souhaite devient le Président du Grand Jury de l'édition suivante et réalise une affiche exclusive. Une exposition rétrospective lui sera proposée dans le cadre de l'édition suivante. 

Site officiel du festival de la BD d'Angoulême

C'est ainsi que de toutes les langues parlées pendant les quatre jours de fête de la BD à Angoulême, on ne se souviendra que d'une seule… celle de la passion pour le 9ème Art !

The Aims of the Festival Association

Since 1975, the direct and indirect aims of the International Comic Strip Festival (FIBD) are :
  • the national and international promotion of the comic strip, particularly through exhibitions, shows, meetings, courses, competitions and artistic events ;
  • the organisation of an annual International Comic Strip Festival (FIBD) in Angoulême, ideally in January ;
  • information for young people wanting to work professionally in the comic strip and the imaging industries;
  • the promotion of comic strips, especially as an educational tool for young people, and the promotion of comic strips during work and leisure time for young people, whether in school or otherwise

A short history of the trophies :

  • In 1974, the international jury began awarding the ‘Alfred’, named after Alfred the penguin, created by Alain Saint-Ogan, copyright Greg ;
  • In 1989, Alfred was replaced by the ‘Alph’Art’, after the last, mysterious invention by Hergé ;
  • From 2004 to 2008, the names changed according to the year and the category ;
  • In 2009, Wild Beasts (Les Fauves) were introduced, based on creations by Lewis Trondheim

    Trophee

Grands Prix and special prizes

The Grand Prix is chosen each year by the Grand Prix Academy (by a jury initially). ‘Special’ Grand Prix are not part of this. The Grand Prix winner becomes President until the following year, designs a poster, and stages an exhibition, called the Grand Prix Exhibition.

GrandPrix
See the list of Grand Prix winners


Birth of a Festival

"‘As a keen volunteer organising cultural events for underprivileged youngsters, I wanted to share with them my admiration for comic strips. I’d taken a fresh adult look at them after my wife gave me a TINTIN book – Les Cigares du Pharaon – for my birthday, and I’d become very interested in the art of mixing text with drawings. So in 1969, I organised a week of comic strip events in a local youth centre with evening discussions and exhibitions, and I noticed how many people, not just children, were interested. In 1971, as Municipal Councillor and President of the Cultural Commission, I met Jean MARDIKIAN, Deputy Mayor for Culture, and we decided to give culture in Angoulême Donalda much-needed boost.

This was to be ANGOULEME ART-VIVANT, then the Cultural Events Committee (which gave way much later to LA SCENE-LES PLATEAUX). Among the events at Art-Vivant, we introduced comic strip exhibitions and conferences with the help of Parisian Claude MOLITERNI, who directed SOCERLID and the PHENIX review. In May and June 1972, we staged an exhibition 10 MILLION ILLUSTRATIONS, The Golden Age of the American Comic Strip (repeated in France before the war in MICKEY, HOPLA, ROBINSON, HURRAH, etc), created and lent by C MOLITERNI who came to ANGOULEME to present an audio-visual show on the subject.

In November and December 1972, in conjunction with the town’s bookshops, we organised READING FORTNIGHT, focusing on comic strips and books for young people and, for the first time, thanks to MOLITERNI, comic strip authors came to ANGOULEME, met the public and signed books : FRED, GOTLIB, GIGI, FRANQUIN, ROBA, DANY, GODARD, DELYNX, HERMANN, VANCE, GIRAUD, etc. The event was a huge success with both children and parents.

And so we set out to create an INTERNATIONAL COMIC STRIP SALON such as the event in Lucca, Italy. MOLITERNI, who helped with the organisation, invited us to Lucca in November 1973 and the Italian organisers agreed we could copy them.
The date of the first salon was fixed for January 1974.

With very little budget, but a great deal of enthusiasm, we involved the museum, theatre, town hall, and the concert hall. The town’s technical services worked wonders and we were supported not only by the local press – Charente Libre and Sud-Ouest – but also by the presence of PARIS MATCH, LE MONDE, LE FIGARO, L’HUMANITE, LA CROIX, FR3 AQUITAINE, and radio stations. All the big name authors turned up too : HOGARTH, KURTZMAN, FRANQUIN, GREG, CHARLIER, GOTLIB, FRED, TILLIEUX, PRATT, VANCE, DANY, TIBET, HERMANN, BRETECHER, DE LA FUENTE, etc.
In three days, we welcomed more than 10,000 visitors, which encouraged us to keep going. Our course was set.

In subsequent years, we got the whole town involved. We used marquees, then bubbles, and we had a little more budget at our disposal.
In the fourth year, we were really put on the map by the attendance of HERGE who gave a TINTIN drawing to the Municipal Museum. This enabled us to create the SAINT-OGAN Gallery, the forerunner of the future Comic Strip Museum.
And so, for the last 40 years, comic strips have gradually taken over the town, not just in late January as the Salon turned into the INTERNATIONAL COMIC STRIP FESTIVAL, but throughout the year.
And not only comic strips. All kinds of images are now highlighted in Angoulême, along with associated trades – production, drawing, 2D, 3D, video games, and so on.

Now we have the Internatonal Comic Strip Centre – La Cite International de la Bande Dessinée.

By Francis GROUX
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer